Fil d’informations RSS

Archives

Biodiversité

Des bactéries qui transforment des déserts rocheux en une nature luxuriante

Pour la première fois, une équipe de chercheurs de l’Institut fédéral de recherches WSL a réussi à déterminer tout le spectre des microorganismes présents dans la zone de retrait d’un glacier alpin. Au pied du glacier du Damma, ils ont aujourd’hui un aperçu exceptionnel de la formation des sols et du développement d’une nouvelle vie.

Plus d’informations

Journée internationale de la montagne

L’ agriculture de montagnes contribuent à la biodiversité de notre environnement par une exploitation extensive et durable.

Cette contribution à la protection des espèces doit aussi bénéficier aux grands prédateurs qui reprennent progressivement leur place. Le retour du lynx depuis de nombreuses années a démontré que notre société peut vivre sans problème majeur avec les grands prédateurs et l’arrivée du loup des Grisons au Jura démontre une extension inévitable de son territoire. Plus récemment, c’est l’apparition de l’ours qui a à nouveau démontré cette évolution naturelle.

Les débats émotionnels sur les grands prédateurs sont dépassés et il faut revenir à des arguments objectifs et scientifiques permettant des décisions politiques pertinentes, durables et cohérentes.

Soutenez l’agriculture alpine et le retour des grands prédateurs !

Plus d’infos

Un insecticide porte atteinte aux oiseaux

Une étude hollandaise tient l’insecticide imidaclopride pour responsable du déclin de certains oiseaux. La Station ornithologique suisse part du principe que l’impact négatif de cet insecticide de la famille des néonicotinoïdes menace aussi les oiseaux de notre pays. Les preuves font toutefois défaut car l’étendue de l’utilisation des néonicotinoïdes en Suisse n’est pas communiquée.

Plus d’infos

Comment des buissons réduisent l’effet de régulateur climatique des tourbières

Pour la première fois, des scientifiques du WSL et de l’EPFL ont montré comment, sur le long terme, les tourbières pourraient ne plus remplir leur rôle d’écosystèmes les plus performants pour capturer le carbone. Ils ont étudié les mécanismes d’un phénomène connu sous le nom d’embroussaillement des tourbières: des interactions complexes entre plantes et microorganismes sont à l’origine de ces changements de végétation observés à l’échelle mondiale. Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Climate Change.

Liens: Projet “Climabog” soutenu par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique

 

Les herbivores limitent la perte de biodiversité

ibexLes animaux qui broutent réduisent la perte de biodiversité provoquée par l’épandage d’engrais dans les prairies. Comme ils se nourrissent principalement de plantes relativement grandes, ils favorisent indirectement les petites espèces. Celles-ci reçoivent alors plus de lumière, ce qui améliore la diversité. C’est ce que rapporte dans la revue scientifique Nature une équipe internationale à laquelle participent l’Institut fédéral de recherches WSL et l’Université de Zurich.

Plus d’informations

Les facteurs climatiques globaux influencent le succès de nidification des mésanges charbonnières

De nos jours, les mésanges charbonnières nichent plus tôt et sont plus productives qu’elles ne l’ont jamais été depuis un demi-millénaire. L’augmentation de la température printanière en est la cause. Les chercheurs de la Station ornithologique suisse de Sempach, des universités de Giessen et de Berne ainsi que de l’institut de recherche ornithologique de Wilhelmshaven apportent un nouvel éclairage sur l’effet complexe des facteurs climatiques dans la vie de certaines espèces animales.

Source: Station ornithologique suisse

Bannir le saturnisme chez les aigles

Cartouches de chasse en plomb – un risque pour les rapaces
Les aigles royaux sont apparemment encore régulièrement victimes d’intoxications au plomb. Dans une vaste étude, la Station ornithologique de Sempach et le Service de chasse et de pêche des Grisons ont examinés les résidus de ce métal chez l’aigle royal, le gypaète barbu et le grand-duc d’Europe. Les résultats suggèrent que les munitions de chasse sont la source de ce plomb, et les différents services de chasse prennent maintenant des mesures pour mieux protéger ces rapaces.

Source: Station ornithologique suisse

La protection des sols forestiers est une priorité importante

La protection des sols forestiers est une priorité importante en Suisse. L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL s’engage activement dans ce domaine avec des projets novateurs, proches des besoins des praticiens, et largement salués par les spécialistes dans le reste de l’Europe. Lors du « Forum für Wissen » du WSL, cent cinquante experts de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche ont évoqué les objectifs et conflits relatifs à la protection physique des sols ainsi que les approches pour éviter autant que possible que les sols soient déformés. La recherche a démontré que le degré de compactage et le succès d’une éventuelle régénération pouvaient aussi être déterminés avec de nouvelles méthodes microbiologiques identifiant les bactéries et champignons présents sous les ornières profondes.

Plus d’informations

Un réseau vert sur les toits de la métropole

Un réseau vert sur les toits de la métropole: Les toitures végétalisées dans les zones urbaines mettent en réseau les espaces de vie des insectes. Elles servent de relais à travers la ville, et grâce à elles, les surfaces bâties cessent d’être des obstacles insurmontables. Telles sont les conclusions des scientifiques de l’Institut fédéral de recherches WSL et de l’ETH Zurich: pour favoriser la présence d’insectes et d’araignées en milieu urbain, il est nécessaire de développer un réseau dense de toitures végétalisées.

Plus d’infos

Impact sur les sols de l’exploitation forestière

tractorL’utilisation de grosses machines pour l’exploitation forestière a un impact négatif, et entraîne souvent un compactage important du sol.

Sous la direction de l’Institut fédéral de recherches WSL, une équipe internationale de scientifiques a examiné comment évoluent le sol et la vie qu’il abrite sous ces contraintes mécaniques.

Les chercheurs ont constaté que les conséquences sur le sol, les champignons et bactéries, et donc pour la régénération de la forêt sont importantes.

Plus d’infos