Fil d’informations RSS

Archives

Air

Pollution de l’air, le Tessin doublement touché

Nulle part ailleurs en Suisse, on ne respire autant d’ozone, de particules fines et d’oxydes d’azote qu’au Tessin. Une situation due principalement à la circulation intense, à la stagnation de l’air qui caractérise souvent le versant sud des Alpes, mais aussi à la proximité de l’agglomération de Milan et de ses nombreuses sources d’émissions. Des accords et des mesures transfrontières s’avèrent donc indispensables.
Le Tessin subit les retombées du smog hivernal milanais. Mais la forte pollution est aussi due à des problèmes locaux. Chaque jour, 3’500 poids lourds traversent le Tessin et y polluent l’atmosphère.
Un ensoleillement intense est cependant un désavantage de taille pour la qualité de l’air, puisqu’il transforme les oxydes d’azote (NOx) et les composés organiques volatils (COV) en un gaz irritant, l’ozone.

Environnement 4/07

Polluants atmosphériques et qualité de l’air

  • Les valeurs limites d’immission de trois polluants problématiques, l’ozone, le dioxyde d’azote et les poussières fines, sont encore régulièrement et largement dépassées.
  • En 2000, plus de 40% de la population a été exposée à son domicile à des concentrations de poussières fines (PM10) supérieures aux valeurs limites.
  • La pollution de l’air en Suisse coûte plusieurs milliards de francs chaque année.

La qualité de l’air s’est sensiblement améliorée au cours des vingt dernières années grâce aux mesures qui ont été prises dans ce domaine. La plupart des valeurs limites sont aujourd’hui respectées. Toutefois, on relève encore des dépassements pour l’ozone (O3), les oxydes d’azote (NOX) et les poussières fines (PM10). Ces polluants provoquent chez l’être humain des maladies des voies respiratoires et du système cardiovasculaire. Elles accroissent le risque de cancer et peuvent endommager des écosystèmes entiers par de fortes concentrations d’acides et d’azote. Des mesures supplémentaires pour réduire les émissions de polluants atmosphériques sont donc nécessaires.

http://www.environnement-suisse.ch/air
http://www.cerclair.ch

Pollution de l’air en 2007

La pollution de l’air en 2007 n’a pas présenté de singularité par rapport aux années précédentes. Les charges polluantes en dioxyde d’azote, en poussières fines (PM10), en dioxyde de soufre et en ozone sont dans le domaine des variations des années 2000 à 2006. Malgré l’amélioration obtenue ces 15 dernières années, les valeurs limites d’immission pour le dioxyde d’azote, l’ozone et les PM10 ont été dépassées, parfois nettement. Ceci s’explique par le fait que les émissions polluantes sont encore en quantités excessives en Suisse et dans les pays voisins. Si, en plus, les conditions météorologiques sont défavorables, il en résulte des concentrations extrêmement élevées de polluants.
Berne, 08.04.2008

Office fédéral de l’environnement

Effets de l’air polluée sur la santé
Le problème des poussières fines

Pollution atmosphérique

Sans air, nous ne pourrions pas vivre. Nous en consommons environ 15’000 litres ou 15 kilos par jour. Le manque d’oxygène entraîne d’ailleurs la mort en quelques minutes. Il est donc d’autant plus étonnant de voir combien l’humanité se montre négligente envers la qualité de l’air qu’elle respire. La Suisse a déj

Séquestration du dioxyde de carbone

La séquestration du dioxyde de carbone, c’est-

L’importance de la perméabilité des océans

Le poumon de la Terre est en fait l’ensemble les océans et non la forêt amazonienne. En effet, la quantité et l’efficacité du phytoplancton que contient les océans permet une régénération de l’atmosphère très importante. De plus, les échanges gazeux entre la surface des océans et l’atmosphère est indispensable au bon fonctionnement du climat.
La perméabilité joue donc un rôle fondamental et la pollution par les hydrocarbures entraîne une imperméabilisation et empêche donc les échanges entre l’eau des océans et l’atmosphère.
La pollution aux hydrocarbures a également les effets suivants:

  • En pleine mer, les animaux de surface et notamment les oiseaux ainsi que les mammifères et les reptiles marins. A la souillure gluante causée par le pétrole s’ajoute l’ingestion de produits toxiques lorsque les animaux tentent de se nettoyer, ce qui engendre un contamination de la chaîne alimentaire.
  • Sur le littoral, des écosystèmes entiers sont vulnérables

Qu’est-ce que l’ozone?

Dans la haute atmosphère de la Terre, la couche d’ozone est une concentration d’ozone qui filtre une partie des rayons ultraviolets émis par le Soleil, notamment responsables de cancers de la peau.
Cette couche protectrice est menacée par la pollution, en particulier par les émissions de gaz CFC (Chlorofluorocarbone), qui montent dans la haute atmosphère et y provoquent la destruction de l’ozone, étant ainsi