Fil d’informations RSS

Archives

maison

Je choisis des produits de construction écologiques

Lors d’une construction ou d’une rénovation de bâtiment, il faut le plus possible choisir des produits respectueux de l’environnement et demandant peu d’énergie à produire.

Un choix judicieux est d’opter plutôt pour du bois ou ses dérivés que du béton.

Quelle isolation choisir ?

Le choix de l’isolation a utiliser dans la construction ou la rénovation est primordial pour un confort idéal respectueux de l’environnement et de la santé.

Un grand nombre de produits existent, mais tous ne se valent pas à coût équivalent.

Il faut donc veiller en premier à ce que la conductivité thermique soit faible, ce qui indique que le pouvoir isolant est bon.

Puis il faut choisir le type de produit en préférent ceux qui demandent peu d’énergie à produire comme la fibre de bois. Cette dernière a le même pouvoir isolant que la fibre de verre ou de pierre qu’il faut bannir en raison de l’énergie grise nécessaire à sa production. Par exemple, la production de laine de pierre consomme 15 fois plus d’énergie que la fibre de bois.

La fibre de bois est un excellent régulateur de l’humidité ambiante et est un des meilleurs isolants de la chaleur en été. Sa mise en œuvre est simple et a l’avantage de ne pas démanger, malgré que le découpage libère des poussières grossières de fibres.

D’autres isolants écologiques comme la ouate de cellulose, la fibre d’herbe, le chanvre, la paille ou la laine de mouton permettent de diminuer fortement l’énergie grise, mais il faut veiller à choisir l’isolant le plus adéquat à la construction.

La fibre de bois est un produit naturel, sans adjuvant, produit localement et qui existe sous de nombreuse formes pour des applications très diverses. Pour cette raison, il est un produit adapté à la plupart des constructions et des rénovations.

Choisissez donc un isolant écologique et bon pour votre santé !

Une toiture végétalisée

Sytème Toundra BoxConstruire ou rénover une habitation de manière écologique consiste principalement à bien isoler le bâtiment, mais pas uniquement. Le choix des matériaux joue un rôle importante dans le bilan écologique de l'habitat. Les pertes énergétiques par la toiture représentent une part considérable et il est important de ne pas négliger cet aspect.

Un toit plat ou de faible pente à l'avantage de pouvoir accueillir de la végétation qui permet de stocker une certaine quantité d'eau et donc de maintenir une fraîcheur importante durant l'été. Pendant l'hiver, c'est l'inverse, la toiture végétalisée protège du froid au même titre qu'un sol.

De par sa protection thermique extérieure, un toit végétalisé permet de prolonger sa durée de vie. En effet, la variation thermiques est absorbée par le partie végétalisé et le sol qui compose son substrat, diminuant de 40% cette variation.

Une toiture végétalisée a un coût plus élevé, comme c'est la cas d'une maison écologique, mais il s'agit bien d'un bon investissement qui permet de faire des économies à long terme. Il faut cependant penser que le poids d'un tel couvert va de 80 à 250 kg par mètre carré. Une mise en œuvre simple peut se faire à l'aide du système Toudra Box de Sopranature composé de caissettes légères et ergonomiques en polypropylène qui est un plastique recyclé et recyclable. Le produit est prêt à la mise en place puisque les Toudra Box sont livré pré-cultivé.

Exemple d'une toiture végétaliséeLes avantages ne s'arrêtent pas à l'économie d'énergie ou le confort thermique, mais s'étend à la biodiversité en permettant à un grand nombre d'espèces végétales et animales de s'y développer.

Il y a trois choix possibles d'associations végétales : extensive, semi-intensive et intensive, mais il semble que la plantation extensive soit la plus adéquat car elle demande peu ou pas d'entretien et aucun apport d'eau n'est nécessaire (sauf en cas de sècheresse). Les espèces qui la compose ont une croissance plus faible et se régénèrent naturellement ce qui lui confère un aspect durable et sans intervention.

Pour obtenir plus d'informations sur le sujet et la mise en oeuvre, vous pouvez visiter:

http://www.soprema.fr/metiers/particuliers/dossiers-thematiques

Article sponsorisé

J’utilise une chasse d’eau à double commande

Lors de la construction ou de la rénovation de la salle de bain, il faut choisir une chasse d’eau permettant l’installation d’un poussoir variable avec lequel on peut stopper l’eau une fois le matériel évacué ou d’un poussoir à double commande.

Je construis écologique

Dès le printemps, les constructions de nouvelles maisons commencent à plein régime. Une construction demande beaucoup d’énergie et en choisissant des produits durables et naturels on diminue considérablement l’impact sur notre environnement.

Le choix des entreprises est également important puisque le proximité diminue également de manière non négligeable l’énergie grise dépensée.

La construction en bois isolée de fibres de bois étant très écologique, elle est à soutenir et à promouvoir !

Construction d’une maison écologique

Économie d’énergie grâce à la thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge est la méthode la plus facile et la plus rapide pour mettre en évidence les pertes d’énergie, l’humidité, les défauts d’isolation, et les ponts thermiques.
Une caméra infrarouge indique exactement où sont situés les problèmes et permet de diagnostiquer correctement les surfaces nécessitant des ajustements urgents pour votre confort, votre santé et votre porte-monnaie.

Détection des défauts du bâtiment
  • repérer les ponts thermiques
  • détecter un manque d’isolation
  • localiser une infiltration d’air
  • visualisation des pertes d’énergie
  • traitement précoce de la moisissure
  • apporter une preuve de la qualité de construction
Localisation des fuites d’eau et d’air
  • repérer une nappe de plancher chauffant
  • détecter une fuite de combustion
  • localiser toute canalisation encastrée
  • vérifier le séchage après une infiltration
Détection de l’humidité des toits et murs
  • suivre le trajet d’une infiltration d’eau
  • visualiser l’étendue et le degré d’humidité
  • suivre le séchage de la zone humide
  • éviter la moisissure due à un séchage insuffisant

 

Pour plus d’information : www.ecovision.ch