Fil d’informations RSS

Archives

oiseaux

Cigognes sous surveillance

La Fondation des Marais de Damphreux (Jura) a installé une webcam permettant au public de suivre la reproduction des cigognes installées sur le clocher de l’église de Damphreux.

Visionnez la webcam

J’installe des nids artificiels pour hirondelles

Les populations d’hirondelles ont fortement régressées ces dernières années.

Afin d’améliorer la situation, on peut poser des nids artificiels, soit pour l’Hirondelle de fenêtre ou l’Hirondelle rustique.

Les nids artificiels pour Hirondelle de fenêtre sont les plus courants et ceux qui fonctionnent le mieux.

Pour plus d’informations

Les facteurs climatiques globaux influencent le succès de nidification des mésanges charbonnières

De nos jours, les mésanges charbonnières nichent plus tôt et sont plus productives qu’elles ne l’ont jamais été depuis un demi-millénaire. L’augmentation de la température printanière en est la cause. Les chercheurs de la Station ornithologique suisse de Sempach, des universités de Giessen et de Berne ainsi que de l’institut de recherche ornithologique de Wilhelmshaven apportent un nouvel éclairage sur l’effet complexe des facteurs climatiques dans la vie de certaines espèces animales.

Source: Station ornithologique suisse

Politique agricole 2014-17: dernière chance pour les oiseaux des milieux agricoles

La politique agricole de ces dernières décennies a conduit à d’énormes pertes chez les oiseaux nichant en zone agricole. Aujourd’hui, la Suisse compte environ 350’000 oiseaux nicheurs en moins dans ses champs et prairies qu’il y a 20 ans.

Source: Station ornithologique suisse

Conférence sur le Balbuzard pêcheur

La Société vaudoise des sciences naturelles organise un conférence intitulée « Le Balbuzard pêcheur: dynamique de population et réintroductions d’une espèce emblématique en Europe » et donnée par la Dr Wendy STRAHM, biologiste de la conservation et M. Denis LANDENBERGUE, spécialiste en conservation et biodiversité des zones humides.

Mardi 21 janvier 2014 à 18h30

au Palais de Rumine – auditoire de zoologie (aile Sud, 5e niveau)

Place de la Riponne 6, 1005 Lausanne

L’entrée est libre

Le changement climatique modifie l’avifaune suisse

La Station ornithologique suisse attire l’attention sur les effets du changement climatique sur l’avifaune indigène.

Les populations d’espèces d’oiseaux thermophiles ont déjà fortement augmenté depuis au moins vingt ans. Le nouveau « Swiss Bird Index® Climate Change » de la Station ornithologique suisse montre la corrélation entre le changement climatique et l’évolution de l’avifaune indigène.

Continuer la lecture

Un nourrissage hivernal pour les oiseaux

Une expérience avec la nature pour développer sa conscience écologique.

Les personnes qui nourrissent les oiseaux en hiver permettent à nos amis à plumes de trouver plus facilement à manger. Par ailleurs, les mangeoires et les boules pour mésanges permettent, en particulier aux enfants, d’observer la faune indigène de tout près. Mais il est important que le nourrissage soit approprié.

Un nourrissage hivernal adapté doit respecter les points suivants :

  • La mangeoire doit être installée à un endroit dégagé, disposant à proximité d’abris dans lesquels les oiseaux peuvent se replier;
  • Les oiseaux ne doivent être nourris qu’en période de gel prolongé, de pluies givrantes ou de couverture neigeuse prolongée;
  • Seuls des mélanges éprouvés pour mangeurs de graines et mangeurs d’invertébrés, doivent être proposés; on peut en outre offrir des graines de tournesol ou de chanvre, des noix ou des noisettes et de la graisse. Les graines de céréales ne sont pas appréciées ; il faut renoncer aux mélanges contenant des graines d’ambroisie;
  • Proposer chaque jour de la nourriture fraîche, si possible le matin avant le lever du soleil, ainsi que l’après-midi (deux heures environ avant le crépuscule), selon les besoins;
  • Maintenir la nourriture au sec et à l’abri des saletés ou des déjections ; nettoyer la mangeoire quotidiennement.

Source : Station ornithologique suisse

Dortoir de Pinsons du Nord à Vendlincourt

Plusieurs observations de grands groupes de Pinsons du Nord ont été faites en Ajoie en décembre.

Au fil des semaines, une grand dortoir s’est formé à Vendlincourt qu’on estime à plus d’un million d’individus.

Les Pinsons du Nord se nourrissent de faînes durant l’hiver et ils se rassemblent pour passer la nuit dans des dortoirs.

Ces derniers peuvent accueillir plusieurs millions d’individus selon la quantité de faînes à disposition ainsi que les conditions d’enneigement qui ne doit pas être trop importante, permettant ainsi aux pinsons de se nourrir au sol.
Pour s’y rendre, voir le plan ci-dessous.

Il faut rester sur le chemin de l’étang et ne pas marcher dans les champs environnants. Attention, la route de Courtavon est très fréquentée, ne pas se poster à proximité.


Agrandir le plan

Une chance pour les oiseaux des prairies

La Station ornithologique suisse et l’Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse approuvent les lignes directrices de la politique agricole 2014-17

Dans le cadre de la procédure de consultation sur la politique agricole 2014-17, le Conseil fédéral propose de supprimer les contributions forfaitaires pour animaux. Ce pas important vers une agriculture proche de la nature contribue à faire baisser la pression sur les espèces menacées comme le tarier des prés et l’alouette des champs. Sans cela, l’appauvrissement des prairies va continuer à progresser, également dans les régions de montagne.

Continuer la lecture

Les oiseaux exigeants sont en régression

Un suivi de l’avifaune suisse sur 20 ans

Le Swiss Bird Index SBI® montre que les effectifs des oiseaux qui ont des exigences élevées en matière d’habitat ont diminué en Suisse ces 20 dernières années. Les oiseaux nichant dans les marais et au bord des cours d’eau ont tout particulièrement de la difficulté à maintenir leurs effectifs. Si l’indice de l’ensemble des oiseaux nicheurs a tout de même une tendance positive, c’est surtout grâce aux espèces très répandues et peu exigeantes.

La Station ornithologique suisse, en collaboration étroite avec quelques centaines de bénévoles, surveille depuis longtemps l’évolution des effectifs des oiseaux nicheurs de Suisse. Avec le nouveau Swiss Bird Index SBI®, elle présente aujourd’hui les tendances précises de ces 20 dernières années.

Gagnants et perdants

« Si on considère l’évolution, durant ces 20 dernières années, de toutes les espèces d’oiseaux qui nichent régulièrement en Suisse, on voit qu’elle est légèrement positive », constate Niklaus Zbinden, le responsable du programme de suivi à la Station ornithologique suisse. « Parmi les 171 espèces évaluées, 72 sont en augmentation. »

Cependant, la Station ornithologique suisse se fait du souci pour les 40 espèces qui présentent une évolution négative, dont plusieurs figurent sur la Liste rouge. « Ce sont les effectifs des oiseaux nichant dans les marais qui évoluent le plus mal ». Il n’y a plus aucun indice de nidification pour le courlis cendré depuis 2007, ni pour la bécassine des marais depuis 2009.

Montrer l’état de la biodiversité

« Le Swiss Bird Index SBI® a été mis au point par la Station ornithologique suisse. Depuis 1990, il documente la situation des oiseaux nicheurs de Suisse avec des indices éloquents. Figurant parmi les indicateurs-clés de la stratégie de « développement durable » du Conseil fédéral, le Swiss Bird Index SBI® reflète l’état de la biodiversité en Suisse.

 

Communiqué de presse de la Station ornithologique suissse du 16.06.2011

Source

Keller, V., M. Kéry, H. Schmid & N. Zbinden (2011): Swiss Bird Index SBI®: Update 2010. Fiche Info. Station ornithologique suisse, Sempach.