Fil d’informations RSS

Archives

Nature

Les herbivores limitent la perte de biodiversité

ibexLes animaux qui broutent réduisent la perte de biodiversité provoquée par l’épandage d’engrais dans les prairies. Comme ils se nourrissent principalement de plantes relativement grandes, ils favorisent indirectement les petites espèces. Celles-ci reçoivent alors plus de lumière, ce qui améliore la diversité. C’est ce que rapporte dans la revue scientifique Nature une équipe internationale à laquelle participent l’Institut fédéral de recherches WSL et l’Université de Zurich.

Plus d’informations

Bannir le saturnisme chez les aigles

Cartouches de chasse en plomb – un risque pour les rapaces
Les aigles royaux sont apparemment encore régulièrement victimes d’intoxications au plomb. Dans une vaste étude, la Station ornithologique de Sempach et le Service de chasse et de pêche des Grisons ont examinés les résidus de ce métal chez l’aigle royal, le gypaète barbu et le grand-duc d’Europe. Les résultats suggèrent que les munitions de chasse sont la source de ce plomb, et les différents services de chasse prennent maintenant des mesures pour mieux protéger ces rapaces.

Source: Station ornithologique suisse

La nature au printemps

guide-salamandre-la-nature-au-printemps_fr_453La Salamandre vient de publier un nouveau guide « La nature au printemps », un ouvrage idéal pour découvrir la nature en cette saison.

Un guide ultra-compact pour explorer la nature autour de chez vous au printemps. Cette référence dense et claire deviendra votre indispensable compagnon pour reconnaître, distinguer et identifier les plantes, les petites bêtes et les oiseaux. A glisser dans votre poche, toujours à portée de main !

Pour plus d’informations et commander le guide.

Une chance pour les oiseaux des prairies

La Station ornithologique suisse et l’Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse approuvent les lignes directrices de la politique agricole 2014-17

Dans le cadre de la procédure de consultation sur la politique agricole 2014-17, le Conseil fédéral propose de supprimer les contributions forfaitaires pour animaux. Ce pas important vers une agriculture proche de la nature contribue à faire baisser la pression sur les espèces menacées comme le tarier des prés et l’alouette des champs. Sans cela, l’appauvrissement des prairies va continuer à progresser, également dans les régions de montagne.

Continuer la lecture

CHF 300.- d’amende pour un braconnier récidiviste

Selon Le Quotidien Jurassien du 1er juillet 2008, un braconnier a reçu un amende de 300 francs pour s’être baladé avec un fusil démontable et un silencieux en pleine nature.

De plus, ce chasseur, qui avait perdu son permis pour braconnage, avait emporté un lièvre renversé avec sa voiture. La perquisition à son domicile a démontré que cette personne était en possession de nombreuses armes illégales.

Une amende aussi faible montre que la justice jurassienne n’est pas capable et/ou ne se donne pas les moyens d’agir en faveur de la nature et se ridiculise.
En roulant avec sa voiture sur un chemin de forêt, on risque la même amende que de braconner.

Une fois de plus, la nature et l’environnement ne représentent rien pour les hommes de lois qui sont censés permettre le bon fonctionnement de l’environnement de chacun et pas celui des dangereux et irresponsables individus.

L’avenir des pâturages boisés

Les pâturages boisés sont à la fois esthétiques et écologiques. Ces espaces sont toutefois menacés par l’intensification de pacage, ou à l’inverse, par l’avancée de la forêt. L’Office cantonal neuchâtelois de la conservation de la nature a lancé le projet « ÉcoRéseaux » pour conserver les pâturages boisés traditionnels de la vallée de la Brévine. Onze exploitants y participent.

Environnement 4/07

Philippe Jacot-Descombes, Office cantonal neuchâtelois de la conservation de la nature
http://www.ne.ch

Les tiques attaquent

Les tiques sont des acariens ectoparasites. Elles passent une partie de leur cycle de vie sur la peau de mammifères, d’oiseaux ou de reptiles, se nourrissant de leur sang grâce à un rostre.
Elles sont des agents vecteurs de nombreuses pathologies humaines et animales dont les plus courante en Suisse sont la maladie de Lyme et l’encéphalite verno-estivale.
La meilleure façon de prévenir les maladies portées par la tique est d’éviter la piqûre.
On peut donner les conseils suivants:

  • porter des vêtements clairs pour localiser les tiques plus facilement;
  • porter des chaussures fermées et passer les chaussette par dessus le pantalon pour éviter que les tiques ne se fixent sur la peau;
  • utiliser des répulsifs spécifiques contre les tiques, tel que le Parapic qu’on peut trouver en pharmacie;
  • inspecter soigneusement toutes les parties du corps après la promenade ou l’activité en forêt.

Le risque d’être contaminé par les borrélioses de Lyme est beaucoup plus faible si la tique est enlevée dans les premières 17-18 heures après le début du repas sanguin.

http://www.unine.ch/tiques/

Le changement climatique menace les oiseaux d’Europe

Un «Climatic atlas of European breeding birds» («Atlas climatique des oiseaux nicheurs européens») publié le 15 janvier 2008 par des chercheurs britanniques met en garde contre l’effet désastreux du changement climatique sur les oiseaux indigènes.
En se basant sur l’hypothèse selon laquelle la température moyenne globale augmentera d’environ 3 degrés Celsius, les chercheurs pensent que la distribution potentielle des espèces ornithologiques sera déportée d’environ 550 kilomètres du nord à l’est d’ici la fin de ce siècle. Par ailleurs, la région de distribution sera réduite d’un cinquième. En effet, le réchauffement planétaire laissera peu de régions disposant d’un climat convenable pour les oiseaux. L’atlas montre également que les trois quarts des oiseaux nicheurs d’Europe seront sujets à un déclin au fil du temps.

Service Communautaire d’Information sur la Recherche et le Développement

Caloptéryx éclatant, l’animal de l’année 2008

Une modeste larve aquatique, qui se transforme en véritable acrobate des airs à l’élégance raffinée: voici le caloptéryx éclatant, animal de l’année 2008 de Pro Natura. Cette libellule des cours d’eau aux ailes chatoyantes n’est pas encore menacée en Suisse, mais sa disparition s’amorce déjà, raison pour laquelle Pro Natura se mobilise pour recréer d’urgence de nouveaux espaces vitaux.

Pro Natura

À quoi servent les haies ?

Une haie est une association d’arbustes ou d’arbres généralement plantés et entretenus. La haie naturelle est constituée d’espèces et essences locales et variées,