Fil d’informations RSS

Archives

Transport

Je vérifie régulièrement le gonflage de mes pneus

Un pneu trop peu gonflé augmente sa résistance au sol et engendre une augmentation de la consommation du véhicule. De plus, un pneu sous-gonflé est dangereux et s’use plus rapidement.

On estime que 70% des véhicules ont des pneus mal gonflés, ce qui accroît la consommation d’essence de 1%.

Alors vérifiez vos pneus avant de partir en vacances !

Je pratique le covoiturage

Bon nombre de personnes se rendent seules au travail dans leur véhicule.

Le covoiturage a l’avantage de diviser par 2, 3 ou 4 la consommation énergétique, ça améliore la fluidité du trafic en réduisant fortement le nombre de véhicules.

De plus, le covoiturage permet de réduire ses coûts et de rendre le voyage plus sympathique.

http://www.e-covoiturage.ch

J’éteins mon véhicule à moteur au feu rouge

Lors de travaux routiers ou de passages à niveau, le temps d’attente au feu est de plusieurs minutes et il vaut la peine d’éteindre son moteur.

Il est faux de croire que l’on consomme plus d’essence en coupant et en réenclanchant le moteur.

D’ailleurs, on peut saluer actuellement la campagne du TCS sur le sujet.

www.coupez-le-moteur.ch

Je démarre mon véhicule doucement lorsqu’il est froid

Pour qu’un moteur fonctionne de manière optimale, il faut qu’il atteigne une certaine température.

Une mauvaise combustion produit beaucoup plus d’émanations toxiques, que ce soit dans un moteur ou un feu.

C’est au long des 4 premiers kilomètres que le moteur pollue le plus, donc roulez de manière modérée quand votre moteur est froid !

Je fais du télétravail

Les trajets entre le domicile le bureau représentent 25% des kilomètres parcourus en Suisse.

Grâce aux moyens de communication actuels, il est possible de travailler chez soi.

Le « Work at Home » permet d’atténuer la demande de mobilité aux heures de pointe, de diminuer les frais de transport, d’améliorer la vie de famille et d’économiser du temps.

C’est une solution simple et efficace permettant de réduire les émissions de CO2 à faible coût.

Je me comporte dans le respect de l’environnement même en vacances

Durant les vacances, on a tendance à oublier et à passer par dessus certains bons principes que l’on s’est fixés. On se simplifie la vie et dans un pays étranger chacun a vite fait de se déculpabiliser de ses mauvais comportements.
L’environnement est celui de tous et la pollution touche chaque individu ou que l’on soit. Il faut donc garder les bonnes habitudes, les différents écogestes pratiqués chez soi.

En vacances, je pratique donc les écogestes suivants:

J’évite d’utiliser un climatiseur

L’utilisation d’un climatisation est très peu écologique. L’appareil consomme beaucoup d’énergie que ce soit dans une voiture, à la maison ou au bureau.
La climatisation d’une voiture peut augmenter sa consommation de 1 litre pour 100 km. On considère la surconsommation d’un véhicule entre 10 et 25% de carburant, c’est énorme !

Pour une utilisation intelligente de la climatisation de son véhicule:

  • ouvrir les fenêtres pour évacuer la chaleur avant que la climatisation soit en marche;
  • les fermer dès que la climatisation fonctionne;
  • ne pas dépasser 4 à 5 °C de différence entre l’extérieur et l’intérieur de la voiture climatisée;
  • éteindre la climatisation automatique tant qu’il ne fait pas trop chaud;
  • recycler l’air frais de l’habitacle par temps très chaud.

Je pars à temps quand je me déplace en voiture

Il n’est pas opportun de partir à la dernière minute et de se stresser au volant de son véhicule.

C’est mauvais pour la santé et on prend plus de risque en roulant plus vite et par à-coup.

Une conduite souple permet ainsi de faire des économies importantes de carburant et en plus l’usure du véhicule est bien moindre.

Je choisis des chips en sachets plutôt qu’en tubes

Les chips en tubes de carton ont un bilan écologique six fois moins bon que les chips en sachets.

En effet, il faut beaucoup plus d’énergie pour l’emballage et les déchets sont plus importants. De plus, une bonne partie du volume du tube est vide, ce qui n’est pas le cas des sachets. Le transport des chips en tubes est donc moins efficient et pollue donc plus.

Il est donc préférable de choisir les chips en sachet, bien que les chips ne soient pas une référence diététique et écologique.

 

Référence: Magazine «Environnement», 2011/02, OFEV

J’évite les charges inutiles de mon véhicule

Une charge 50 kg supplémentaire d’un véhicule augmente sa consommation de 0.5 litre pour 100 km.
Je déleste donc mon véhicule de toute charge superficielle comme les chaînes à neige ou le coffre de toit qui en plus de son poids engendre une consommation supplémentaire en raison du mauvais aérodynamisme du véhicule (+7.5% à 120km/h).