Fil d’informations RSS

Archives

Air

Je ne laisse pas mes fenêtres ouvertes en imposte en hiver

Ouvrir les fenêtres durant 5 minutes permet de renouveler l’air, tout en évitant de refroidir tout le local concerné.

S’il fait trop chaud, le bon geste à accomplir est de régler le thermostat sur une valeur plus basse ou de fermer un peu la vanne de son radiateur.

Le fait de laisser l’imposte ouverte provoque une forte perte d’énergie.

J’éteins mon véhicule à moteur au feu rouge

Lors de travaux routiers ou de passages à niveau, le temps d’attente au feu est de plusieurs minutes et il vaut la peine d’éteindre son moteur.

Il est faux de croire que l’on consomme plus d’essence en coupant et en réenclanchant le moteur.

D’ailleurs, on peut saluer actuellement la campagne du TCS sur le sujet.

www.coupez-le-moteur.ch

Je démarre mon véhicule doucement lorsqu’il est froid

Pour qu’un moteur fonctionne de manière optimale, il faut qu’il atteigne une certaine température.

Une mauvaise combustion produit beaucoup plus d’émanations toxiques, que ce soit dans un moteur ou un feu.

C’est au long des 4 premiers kilomètres que le moteur pollue le plus, donc roulez de manière modérée quand votre moteur est froid !

J’évite de mettre trop de parfum

L’utilisation de cosmétiques n’est jamais bénéfique à l’environnement, mais elle est tout de même nécessaire à notre mode de vie.
Comme les parfums ne nous sont pas indispensables, il est assez facile de diminuer son utilisation en en mettant moins ou seulement de temps à autres.
En diminuant la quantité de parfum, je n’incommode ainsi pas mes voisins proches. En effet, une partie non négligeable de la population est très sensible, voir même allergique à ce genre de produit.

Je ne brûle pas mes déchets verts

L’automne est la période durant laquelle on ramasse les feuilles mortes des alentours de son habitation. C’est également le moment de la taille des arbres et du ramassage des branches.
L’Ordonnance fédérale sur la protection de l’air (OPair) demande à ce qu’on renonce à mettre le feu à du bois frais afin d’éviter de produire des particules fines nocives dans l’air ainsi que divers autres polluants.
La fumée est la partie visible de cette pollution, plus il y a de fumée et plus le feu est polluant, car la combustion se fait à basse température et une mauvaise combustion est une source de polluants tel que la dioxine.
Vaut mieux faire un tas dans un coin de jardin avec les feuilles mortes et les branches afin de valoriser cette matière organique qui permet de fertiliser le sol. En faisant ainsi, on ne pollue pas et on crée des habitats favorables pour la faune tel que le hérisson et la flore.