Fil d’informations RSS

Archives

Société

J’utilise le Cloud modérément

L’utilisation de nos données depuis plusieurs appareils et depuis n’importe où est bien pratique et peut nous simplifier la vis, mais il ne faut pas utiliser cette forme de stockage de manière inutile.

En effet, le stockage à long terme de données qui ne sont que rarement utilisées est une aberration.

Il est donc préférable de stocker les documents volumineux sur un disque externe qui restera la plupart du temps éteint.

L’émission Mise au point du 29.11.2015 parle de la pollution du web.

J’achète du papier toilette recyclé

La consommation de papier WC est très élevée et il est absurde d’utiliser du papier non-recyclé pour le détruire aussitôt.

Il faut donc veiller à ce que le papier hygiénique acheté soit bien issu du recyclage. Sa qualité est tout aussi bonne que le papier toilette non-recyclé.

Je confectionne plusieurs repas par semaine sans viande

Environ 70% des terres cultivées sur notre planète servent à nourrir du bétail.

Quelques fait scientifiques:

  • Il faut une calorie de blé pour produire une calorie de pain
  • Il faut 12 calories de blé pour produire une calorie de poulet
  • Il faut 10 calories de blé pour produire une calorie de boeuf

Avec toutes ces céréales, on pourrait nourrir bien plus de monde et donc dépenser globalement beaucoup moins d’énergie.

En stoppant cette course à la consommation de viande, on participe aussi à diminuer la déforestation.

L’humain n’est pas vraiment un carnivore !

Je ne laisse pas mes fenêtres ouvertes en imposte en hiver

Ouvrir les fenêtres durant 5 minutes permet de renouveler l’air, tout en évitant de refroidir tout le local concerné.

S’il fait trop chaud, le bon geste à accomplir est de régler le thermostat sur une valeur plus basse ou de fermer un peu la vanne de son radiateur.

Le fait de laisser l’imposte ouverte provoque une forte perte d’énergie.

Je prends de bonnes résolutions en matière d’environnement pour 2015

Le passage à une nouvelle année est l’occasion de choisir de bonnes résolutions, mais elles sont souvent très vite balayées.
Pour cette raison, EcoGeste.ch vous propose maintenant de choisir une ou plusieurs bonnes résolutions que vous pouvez suivre durant cette année 2015.

Et il n’est trop tard de vous souhaitez à tous chers lecteurs et chères lectrices, une bonne et heureuse année 2015.
En espérant que de nombreux écogestes soient appliqués tout au long de cette année !

Je vous invites également à partager sur les réseaux sociaux:

https://www.facebook.com/ecogeste

https://twitter.com/ecogestech

Je partage et parle des écogestes

En parlant d’écogestes et d’EcoGeste.ch, on favorise l’environnement puisqu’on multiplie le nombre d’écogestes appliqués ainsi que le nombre de personnes impliquées.
Même si certains écogestes sont plus difficiles à appliquer, au moins on en parle et on sensibilise son entourage.

Je modère l’utilisation de mon téléphone mobile

Le téléphone mobile est devenu un outils indispensable pour beaucoup de personnes. Chacun sait que tant sa production, son utilisation et son recyclage consomme passablement de ressources naturelles et d’énergie.

L’utilisation de l’appareil lui-même ainsi que celle du réseau a également un impact sur notre environnement (patrimoine bâti, nature, paysage, ondes, environnement sonore, consommation d’électricité).

Avec les différentes offres forfaitaires sur le marché, il est très facile de passer un coup de fil ou de surfer sur la toile, puisque ça ne « coûte » rien. Dans la réalité, le consommateur paye toujours ce qu’il utilise, tôt ou tard (augmentation de la capacité du réseau et son entretien).

C’est pourquoi je vous invite à réfléchir à la nécessité de passer chaque appel mobile et de diminuer de temps à autres les appels.

Je consomme des produits issus du commerce équitable

Consommer équitable permet de faire vivre les producteurs de manière décente.

Ils peuvent nourrir leurs enfants correctement, les envoyer à l’école. Ils peuvent payer leurs dettes, envisager un avenir.

Je fais des grillades écologiques

En utilisant des produits locaux, en diminuant ma consommation de viande, en utilisant le bois comme combustible et en utilisant des ustensiles réutilisables, je contribue à diminuer mon impact sur la nature et l’environnement.

L’utilisation du bois est à privilégier et éviter d’utiliser du charbon puisqu’il faut environ 5 kg de bois pour produire 1 kg de charbon.

Afin d’éviter que l’huile qui s’écoule ne brûle et ne produise de fumée cancérigène, il faut utiliser un foyer vertical.

Je choisit des habits respectueux de l’environnement

Il est préférable d’acheter des habits produits dans le respect de l’environnement et ayant l’impact le plus faible sur la nature. Il faut également choisir des produits durables et de bonne qualité.

Le produit le plus écologique est celui que l’on change le moins possible.