Fil d’informations RSS

Archives

Eau

J’utilise l’eau de lavage de la salade pour mes plantes

L’eau utilisée pour laver la salade et parfaitement utilisable pour les plantes. Non seulement, on diminue la consommation d’eau potable, mais on diminue également la quantité d’eau usée. Tous les deux demandent une dépense énergétique, mais l’avantage est triple puisque la plante bénéficie de l’eau.

J’utilise l’eau de pluie pour le jardin

Le jardinage est une excellente solution économique et écologique de part sa proximité et son énergie grise quasi nulle.

Utiliser l’eau de pluie pour l’arroser est la meilleure solution. Une mise en place simple et bon marché consiste à installer un adaptateur sur une descente de chéneau et de mettre un tonneau ou une cuve qu’on peut trouver en grande surface à des prix raisonnables.

La récupération de l’eau de pluie
La récupération d’eau de pluie est rentable

Je réduis la fréquence de lavage de ma voiture

Le lavage d’une voiture demande plus de 200 litres d’eau. Chacun peut s’en passer de temps à autre. Laver sa voiture devant chez soi revient à libérer des hydrocarbures et des huiles dans l’environnement. On préférera les stations de lavages qui elles récupèrent ces substances.

J’économise l’eau

Quelques jours après la Journée mondiale de l’eau, c’est l’occasion de rappeler quelques écogestes que chacun peut appliquer plus ou moins facilement. C’est ainsi qu’on vous propose de choisir quelques écogestes parmi les suivants, ou même tous si vous pouvez les appliquer. Et n’hésitez pas à en parler autour de vous.

J’utilise de la lessive en poudre plutôt que liquide

La lessive en poudre contient beaucoup moins de tensioactifs que la lessive liquide. Les tensioactifs polluent l’eau et contaminent donc la chaîne alimentaire.

Il faut donc utiliser autant que possible de la lessive en poudre.

J’évite d’utiliser de l’eau de Javel

L’eau de Javel ou hypochlorite de sodium est une substance toxique et corrosive trop souvent utilisée comme produit nettoyant. Son pouvoir désinfectant n’est plus a démontrer mais cette substance est bien trop néfaste à l’environnement et à la santé pour l’utiliser régulièrement.

L’utilisation de l’eau de Javel devrait être exceptionnelle.

On trouve sur le marché bien d’autres produits nettoyants moins néfastes à la santé et moins polluants.

Laissez donc tomber cette bonne vieille eau de Javel pour des produits récents !

J’économise l’eau de la chasse d’eau

J’ai plusieurs solutions :

  • je dépose une bouteille remplie d’eau dans le réservoir de la chasse d’eau;
  • je sélectionne le bon poussoir (certaines chasses d’eau sont équipées de deux poussoirs, le grand libère plus d’eau, le petit moins) selon l’importance de ce qui doit être évacué;
  • certaines chasses d’eau ont un levier qu’on peut remonter si assez d’eau s’est écoulée;
  • pour d’autres, en appuyant une deuxième fois sur le poussoir, l’écoulement de l’eau s’arrête.

J’installe un mitigeur dans la salle de bain

Un mitigeur permet d’économiser 10 % d’eau en réglant simultanément la température et le débit, bien plus si on arrête l’eau quand on se savonne.

J’évite d’utiliser du sel pour enlever la neige ou la glace

L’utilisation du sel pour enlever la neige est aberrant, une simple pèle suffit à l’enlever.

Cependant, la glace est en effet bien plus difficile à faire disparaître.

Un épandage parcimonieux et judicieux permet de diminuer la pollution, car cette eau saumâtre se retrouvera dans nos rivières et dans le sol.

Le salage doit donc se restreindre uniquement aux endroits strictement nécessaires et une petite quantité suffit.

Je récupère l’eau du toit

Par une installation simple et efficace, on peut récupérer l’eau de pluie et la stocker dans un citerne.

L’eau de pluie peut être utilisée pour arroser, laver la voiture ou alimenter la chasse d’eau. Toutefois, abstenez-vous de la boire, l’eau ainsi recueillie n’est généralement pas conforme aux critères de potabilité, surtout en zone urbaine.