Fil d’informations RSS

Archives

noël

Je choisis une maisonnette à abeilles comme cadeaux de Noël

Nous nous approchons à grands pas de la période de Noël et il faut trouver LA bonne idée pour le cadeau le plus original!

Sans abeilles plus de nourriture dans nos assiettes! Cela peut paraître impossible mais c’est bien vrai et ça nous concerne tous. Grâce à un parrainage d’abeilles sauvages, les personnes intéressées peuvent facilement et à moindre coût avoir un impact positif sur l’état de la pollinisation. Pour seulement 120.- francs, les parrains reçoivent une charmante maisonnette pour les abeilles sauvages, la BeeHome, ainsi que 15 habitants. Mais vous ne savez pas encore le meilleur: les abeilles maçonnes sont super mignonnes, ne piquent pas et ne s’intéressent pas à notre nourriture ou nos boissons sucrées. Par contre, elles sont 300 fois plus efficaces que les abeilles à miel lorsqu’il s’agit de polliniser nos arbres fruitiers.

Plus d’informations et commande

Je fais un repas de Noël écologique

Afin de diminuer son impact sur l’environnement et de limiter ses dépense, il faut choisir des aliments locaux, modérer sa consommation de viande, éviter les produits exotiques, ne pas utiliser de produits à usage unique et trier tous les déchets.

En appliquant quelques-uns de ces conseils, chacun peut passer un excellent Noël avec bonne conscience et le mérite d’avoir fait un petit geste pour préserver la planète pour le bonheur nos enfants.

Noël écologique

L’arrivée des fêtes engendre inévitablement une consommation accrue.

On vous fait part de quelques points auxquels chacun peut veiller afin de diminuer son impacte sur l’environnement.

Cadeaux

  • choisir un cadeau utile et éviter les gadgets pour ne pas rentrer dans la logique « j’achète, je consomme, je jette »;
  • éviter les produits à la mode, ne pas oublier que la mode ça se démode, le jouet finira vite à la poubelle;
  • bien réfléchir si la personne a vraiment besoin de ce produit, il faut privilégier l’utile ou alors ce qui se mange ou un service comme des places de cinéma, théâtre massage;
  • réfléchir à l’élimination du cadeau, éviter les produits en plastique;
  • choisir des jouets de qualité qui durent dans le temps et qui seront réutilisables et réparables;
  • privilégier les cadeaux avec peu d’emballages, respectueux de l’environnement et de la santé;
  • tenir compte de la consommation électrique du produit (ordinateur, téléphone)
  • préférer des jouets en bois naturel, si possible labellisé FSC;
  • choisir des jeux éducatifs sur l’environnement qui permet de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement par des gestes simples, des habitudes et des attitudes à avoir;
  • choisir un panier garni avec des produits du terroir et des produits locaux;
  • acheter un économiseur d’énergie pour la TV HIFI, ordinateur
  • utiliser un emballage cadeau en papier qui permettra son recyclage et éviter les emballages en plastique;
  • récupérer le papier cadeaux pour en réemballer d’autres plus petits;
  • trier les déchets, même lors du déballage des cadeaux.

Décorations

  • confectionner une décoration soi-même;
  • éviter la décoration à la mode, ce qui permettra de la réutiliser, le travail effectué est d’autant plus valorisé;
  • utiliser dans le mesure du possible des produits de récupération;
  • les briques de lait ou de jus ayant un intérieur argenté feront l’affaire pour y découper des étoiles par exemple;
  • préférer un éclairage économique, comme les guirlandes à LED;
  • utiliser une minuterie pour les différentes lumières afin qu’elles fonctionnent uniquement quand on les voit le plus et pas durant toute la nuit.

Sapin

  • il y a de plus en plus de sapins ayant poussés sur territoire suisse qui sont choisit par les consommateurs, ça a presque doublé en 10 ans (400’000 / 1 millon);
  • le sapin en plastique demande beaucoup d’énergie à sa confection et pollue à son élimination, sa matière première n’est pas renouvelable et sa durée de vie est en moyenne de 3 an;
  • le sapin naturel est bien plus avantageux pour l’environnement, sa composition est renouvelable et son recyclage ne pose aucun problème en retournant dans le cycle de la matière organique;
  • il faut choisir un sapin indigène récolté dans sa région et éviter l’espèce Nordmann (originaire du Caucase);
  • choisir un sapin certifié FSC si possible;
  • une autre solution est de choisir un sapin en pot qui durera plusieurs années et qui pourra être replanté à l’extérieur;
  • concernant les décorations, il faut éviter les neiges artificielles qui souillent le sapin (aérosol, colles) et préférer le coton;
  • on peut recycler sans aucun problème le sapin en le compostant, mais il ne faut surtout pas le brûler à l’extérieur.

Repas

  • il faut bannir les produits à usage unique comme les assiettes ou gobelets en plastique ou encore les nappes en papier, un nappe en tissu est bien plus esthétique;
  • on peut faire un bon repas en privilégiant l’achat de produits locaux et de légumes de saison non importés, on limite ainsi le transport, on a des produits de qualité et en plus ça coûte moins cher;
  • diminuer la consommation de viande surtout de viandes rouges qui demandent bien plus de ressources;
  • éviter les produits exotiques (langoustines, gambas, fruits tropicaux : carambole, mangue);
  • choisir judicieusement la viande selon la provenance, éviter celle provenant de l’extérieur de l’Europe (agneau de Nouvelle-Zélande) et préférer les produits labellisés environnement;
  • proposer de l’eau du robinet plutôt qu’en bouteille, c’est meilleure, ça coûte 1’000 fois moins cher et ça ne consomme pas d’énergie pour la mise en bouteille ou le transport;
  • utiliser des légumes à racines (betterave, carotte, céleri, chou, courge, pomme de terre, topinambour);
  • surtout ne pas oublier de trier les déchets, composte, papier.

Divers

  • éviter la TV et la remplacer par des jeux;
  • procéder au covoiturage.

 

Joyeux Noël à tous !

Je choisis un sapin de Noël indigène

Un sapin naturel est bien plus avantageux pour l’environnement, sa composition est renouvelable et son recyclage ne pose aucun problème en retournant dans le cycle de la matière organique.

Il faut choisir un sapin indigène récolté dans sa région (si possible labellisé FSC) et éviter l’espèce Nordmann, originaire du Caucase, qui peut perturber le milieu.

Une autre solution est de choisir un sapin en pot qui durera plusieurs années et qui pourra être replanté à l’extérieur.

Le sapin en plastique est à proscrire car il est polluant à sa confection et à son élimination, sa matière première n’est pas renouvelable et elle consomme passablement d’énergie, sa durée de vie est en moyenne de 3 ans.