Fil d’informations RSS

Archives

Société

Recyclage de palettes

Logo RevaloPalRevaloPal est une entreprise de menuiserie active dans le recyclage de palettes perdues.
Un grand nombre d’objets peuvent être confectionnés à partir de cette matière inutilisée.
Vous pouvez vous faire une idée des produits proposés en visitant le site www.revalopal.ch.

Bannir le saturnisme chez les aigles

Cartouches de chasse en plomb – un risque pour les rapaces
Les aigles royaux sont apparemment encore régulièrement victimes d’intoxications au plomb. Dans une vaste étude, la Station ornithologique de Sempach et le Service de chasse et de pêche des Grisons ont examinés les résidus de ce métal chez l’aigle royal, le gypaète barbu et le grand-duc d’Europe. Les résultats suggèrent que les munitions de chasse sont la source de ce plomb, et les différents services de chasse prennent maintenant des mesures pour mieux protéger ces rapaces.

Source: Station ornithologique suisse

Un réseau vert sur les toits de la métropole

Un réseau vert sur les toits de la métropole: Les toitures végétalisées dans les zones urbaines mettent en réseau les espaces de vie des insectes. Elles servent de relais à travers la ville, et grâce à elles, les surfaces bâties cessent d’être des obstacles insurmontables. Telles sont les conclusions des scientifiques de l’Institut fédéral de recherches WSL et de l’ETH Zurich: pour favoriser la présence d’insectes et d’araignées en milieu urbain, il est nécessaire de développer un réseau dense de toitures végétalisées.

Plus d’infos

La nature au printemps

guide-salamandre-la-nature-au-printemps_fr_453La Salamandre vient de publier un nouveau guide « La nature au printemps », un ouvrage idéal pour découvrir la nature en cette saison.

Un guide ultra-compact pour explorer la nature autour de chez vous au printemps. Cette référence dense et claire deviendra votre indispensable compagnon pour reconnaître, distinguer et identifier les plantes, les petites bêtes et les oiseaux. A glisser dans votre poche, toujours à portée de main !

Pour plus d’informations et commander le guide.

Métabolisme moyen d’une personne sur 70 ans

Toute vie a besoin d’énergie et l’espèce humaine en consomme passablement. Chaque organisme produit des déchets qui sont une source énergétique pour d’autres.

Afin de se rendre compte de ce que chaque individu consomme et produit durant sa vie, plusieurs études ont été menées. Les résultats sont intéressant et permettent à chacun de se faire une idée concrète de son impact environnemental.

Référence: Magazine «Environnement», 2012/04, OFEV

Soutien au recyclage de piles en Suisse

95% des Suissesses et des Suisses savent que les piles n’ont rien à faire dans les poubelles

Image de Battery ManToutefois, la mise en œuvre concrète ne marche pas encore très fort: près de 30 millions de piles sont jetées chaque année en Suisse. Il y a nécessité d’action.

Un héros pour la Suisse

Le taux de restitution des piles s’élève actuellement à 69,3%, 1 pile sur trois ne trouve donc pas encore le chemin du système de recyclage. C’est pour changer cette situation que l’Organisation d’intérêt pour l’élimination des piles (INOBAT) s’engage. Son objectif: atteindre le taux de restitution de 80% fixé par la Confédération. Elle bénéficie dans cette tâche du soutien dynamique de Battery-Man. Celui-ci se bat contre l’inattention et la paresse des Suissesses et des Suisses – par des actions intrépides dans des campagnes à la télé et sur Internet et par une tournée en autobus à travers la Suisse.

Recherche d’alliés partageant les mêmes vues

Il y a en Suisse plus de 11’000 points de collecte, qui sont tenus par la loi de reprendre les piles et les accus. Il est donc facile de devenir un allié ou une alliée de Batterie-Man. Du reste, celui-ci propose régulièrement des informations et des concours avec des prix captivants pour ses fans sur Facebook.

Liens

Une toiture végétalisée

Sytème Toundra BoxConstruire ou rénover une habitation de manière écologique consiste principalement à bien isoler le bâtiment, mais pas uniquement. Le choix des matériaux joue un rôle importante dans le bilan écologique de l'habitat. Les pertes énergétiques par la toiture représentent une part considérable et il est important de ne pas négliger cet aspect.

Un toit plat ou de faible pente à l'avantage de pouvoir accueillir de la végétation qui permet de stocker une certaine quantité d'eau et donc de maintenir une fraîcheur importante durant l'été. Pendant l'hiver, c'est l'inverse, la toiture végétalisée protège du froid au même titre qu'un sol.

De par sa protection thermique extérieure, un toit végétalisé permet de prolonger sa durée de vie. En effet, la variation thermiques est absorbée par le partie végétalisé et le sol qui compose son substrat, diminuant de 40% cette variation.

Une toiture végétalisée a un coût plus élevé, comme c'est la cas d'une maison écologique, mais il s'agit bien d'un bon investissement qui permet de faire des économies à long terme. Il faut cependant penser que le poids d'un tel couvert va de 80 à 250 kg par mètre carré. Une mise en œuvre simple peut se faire à l'aide du système Toudra Box de Sopranature composé de caissettes légères et ergonomiques en polypropylène qui est un plastique recyclé et recyclable. Le produit est prêt à la mise en place puisque les Toudra Box sont livré pré-cultivé.

Exemple d'une toiture végétaliséeLes avantages ne s'arrêtent pas à l'économie d'énergie ou le confort thermique, mais s'étend à la biodiversité en permettant à un grand nombre d'espèces végétales et animales de s'y développer.

Il y a trois choix possibles d'associations végétales : extensive, semi-intensive et intensive, mais il semble que la plantation extensive soit la plus adéquat car elle demande peu ou pas d'entretien et aucun apport d'eau n'est nécessaire (sauf en cas de sècheresse). Les espèces qui la compose ont une croissance plus faible et se régénèrent naturellement ce qui lui confère un aspect durable et sans intervention.

Pour obtenir plus d'informations sur le sujet et la mise en oeuvre, vous pouvez visiter:

http://www.soprema.fr/metiers/particuliers/dossiers-thematiques

Article sponsorisé

Respecter, c’est protéger

Image de skieur carvingL’hiver représente pour la faune sauvage des Alpes une période très difficile.
Les animaux limitent fortement leurs déplacements pour économiser leur énergie. Lors de dérangements imprévus, les oiseaux s’envolent et consomment beaucoup d’énergie.
Pour éviter cela, les cantons définissent des zones de tranquillité pour le gibier, dans lesquelles les activités humaines sont limitées.
Toutes les zones de tranquillité de Suisse sont synthétiquement représentées sur deux pages internet. Utilisez ces entrées pour vous informer lors d’excursions hivernales et planifier votre itinéraire en conséquence.

Quatre règles

  1. Respectez les zones de tranquillité et les sites de protection: les animaux sauvages s’y retirent pour se nourrir et se reposer.
  2. En forêt, restez sur les itinéraires et les sentiers balisés: les animaux sauvages peuvent ainsi s’habituer à votre présence.
  3. Évitez les lisières et les surfaces non enneigées: les animaux sauvages apprécient tout particulièrement ces endroits.
  4. Tenez votre chien en laisse, en particulier en forêt: les animaux sauvages fuient en présence de chiens en liberté.

 

Liens:

 
Nous vous souhaitons de belles excursions hivernales!

Noël écologique

L’arrivée des fêtes engendre inévitablement une consommation accrue.

On vous fait part de quelques points auxquels chacun peut veiller afin de diminuer son impacte sur l’environnement.

Cadeaux

  • choisir un cadeau utile et éviter les gadgets pour ne pas rentrer dans la logique « j’achète, je consomme, je jette »;
  • éviter les produits à la mode, ne pas oublier que la mode ça se démode, le jouet finira vite à la poubelle;
  • bien réfléchir si la personne a vraiment besoin de ce produit, il faut privilégier l’utile ou alors ce qui se mange ou un service comme des places de cinéma, théâtre massage;
  • réfléchir à l’élimination du cadeau, éviter les produits en plastique;
  • choisir des jouets de qualité qui durent dans le temps et qui seront réutilisables et réparables;
  • privilégier les cadeaux avec peu d’emballages, respectueux de l’environnement et de la santé;
  • tenir compte de la consommation électrique du produit (ordinateur, téléphone)
  • préférer des jouets en bois naturel, si possible labellisé FSC;
  • choisir des jeux éducatifs sur l’environnement qui permet de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement par des gestes simples, des habitudes et des attitudes à avoir;
  • choisir un panier garni avec des produits du terroir et des produits locaux;
  • acheter un économiseur d’énergie pour la TV HIFI, ordinateur
  • utiliser un emballage cadeau en papier qui permettra son recyclage et éviter les emballages en plastique;
  • récupérer le papier cadeaux pour en réemballer d’autres plus petits;
  • trier les déchets, même lors du déballage des cadeaux.

Décorations

  • confectionner une décoration soi-même;
  • éviter la décoration à la mode, ce qui permettra de la réutiliser, le travail effectué est d’autant plus valorisé;
  • utiliser dans le mesure du possible des produits de récupération;
  • les briques de lait ou de jus ayant un intérieur argenté feront l’affaire pour y découper des étoiles par exemple;
  • préférer un éclairage économique, comme les guirlandes à LED;
  • utiliser une minuterie pour les différentes lumières afin qu’elles fonctionnent uniquement quand on les voit le plus et pas durant toute la nuit.

Sapin

  • il y a de plus en plus de sapins ayant poussés sur territoire suisse qui sont choisit par les consommateurs, ça a presque doublé en 10 ans (400’000 / 1 millon);
  • le sapin en plastique demande beaucoup d’énergie à sa confection et pollue à son élimination, sa matière première n’est pas renouvelable et sa durée de vie est en moyenne de 3 an;
  • le sapin naturel est bien plus avantageux pour l’environnement, sa composition est renouvelable et son recyclage ne pose aucun problème en retournant dans le cycle de la matière organique;
  • il faut choisir un sapin indigène récolté dans sa région et éviter l’espèce Nordmann (originaire du Caucase);
  • choisir un sapin certifié FSC si possible;
  • une autre solution est de choisir un sapin en pot qui durera plusieurs années et qui pourra être replanté à l’extérieur;
  • concernant les décorations, il faut éviter les neiges artificielles qui souillent le sapin (aérosol, colles) et préférer le coton;
  • on peut recycler sans aucun problème le sapin en le compostant, mais il ne faut surtout pas le brûler à l’extérieur.

Repas

  • il faut bannir les produits à usage unique comme les assiettes ou gobelets en plastique ou encore les nappes en papier, un nappe en tissu est bien plus esthétique;
  • on peut faire un bon repas en privilégiant l’achat de produits locaux et de légumes de saison non importés, on limite ainsi le transport, on a des produits de qualité et en plus ça coûte moins cher;
  • diminuer la consommation de viande surtout de viandes rouges qui demandent bien plus de ressources;
  • éviter les produits exotiques (langoustines, gambas, fruits tropicaux : carambole, mangue);
  • choisir judicieusement la viande selon la provenance, éviter celle provenant de l’extérieur de l’Europe (agneau de Nouvelle-Zélande) et préférer les produits labellisés environnement;
  • proposer de l’eau du robinet plutôt qu’en bouteille, c’est meilleure, ça coûte 1’000 fois moins cher et ça ne consomme pas d’énergie pour la mise en bouteille ou le transport;
  • utiliser des légumes à racines (betterave, carotte, céleri, chou, courge, pomme de terre, topinambour);
  • surtout ne pas oublier de trier les déchets, composte, papier.

Divers

  • éviter la TV et la remplacer par des jeux;
  • procéder au covoiturage.

 

Joyeux Noël à tous !

Année Internationale des Forêts et opération « Plus d’arbres, plus de vie »

La mobilité faisant partie de la vie de tous les jours, l'utilisation d'une voiture est considérée comme indispensable par un grand nombre de personnes.

Si la voiture fait partie de la plupart des ménages, autant en choisir une ayant impact limité sur l'environnement.

Depuis 1997, il existe sur le marché automobile la Toyota Prius qui est un véhicule hybride, dont les batteries sont rechargée lors du freinage. Le moteur électrique fonctionne au démarrage et à basse vitesse, soit lorsque la consommation en essence d'un véhicule traditionnel est la plus élevée, puis le relais est pris par le moteur à essence lorsqu'il est le plus efficient.

Depuis de nombreuses années, Toyota améliore sans relâche l'efficacité de ce modèle. La  Prius Hybride Rechargeable sur secteur permet de s'affranchir du moteur essence sur plus de 20 km pour une vitesse de 100 km/h, ce qui peut être très intéressant pour les petits et moyens trajets, mais le plus impressionnant est la vitesse à laquelle les batteries compactes Lithium-ion se rechargent puisqu'il ne faut qu'une heure et demi pour les recharger.

L'année 2011 étant déclarée l'Année Internationale des Forêts, Toyota France participe activement à l'opération « Plus d'arbres, plus de vie ! ».

Cette opération a pour but d'inciter la population à planter des arbres et vu l'engagement de la marque dans le développement hybride, elle met en place un quiz sur Facebook. Six questions vous sont posées, dont trois sur leurs véhicules hybrides et trois autres sur l'opération « Plus d'arbres, plus de vie ». Chacun peut répondre sans trop de difficultés à ces questions moyennant quelques recherches sur les pages d'informations fournies.

Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing