Fil d’informations RSS

Archives

feu

Je fais des grillades écologiques

En utilisant des produits locaux, en diminuant ma consommation de viande, en utilisant le bois comme combustible et en utilisant des ustensiles réutilisables, je contribue à diminuer mon impact sur la nature et l’environnement.

L’utilisation du bois est à privilégier et éviter d’utiliser du charbon puisqu’il faut environ 5 kg de bois pour produire 1 kg de charbon.

Afin d’éviter que l’huile qui s’écoule ne brûle et ne produise de fumée cancérigène, il faut utiliser un foyer vertical.

Je ne brûle pas mes déchets verts

L’automne est la période durant laquelle on ramasse les feuilles mortes des alentours de son habitation. C’est également le moment de la taille des arbres et du ramassage des branches.
L’Ordonnance fédérale sur la protection de l’air (OPair) demande à ce qu’on renonce à mettre le feu à du bois frais afin d’éviter de produire des particules fines nocives dans l’air ainsi que divers autres polluants.
La fumée est la partie visible de cette pollution, plus il y a de fumée et plus le feu est polluant, car la combustion se fait à basse température et une mauvaise combustion est une source de polluants tel que la dioxine.
Vaut mieux faire un tas dans un coin de jardin avec les feuilles mortes et les branches afin de valoriser cette matière organique qui permet de fertiliser le sol. En faisant ainsi, on ne pollue pas et on crée des habitats favorables pour la faune tel que le hérisson et la flore.