Fil d’informations RSS

Archives

Société

Je modère l’utilisation de mon téléphone mobile

Le téléphone mobile est devenu un outils indispensable pour beaucoup de personnes. Chacun sait que tant sa production, son utilisation et son recyclage consomme passablement de ressources naturelles et d’énergie.

L’utilisation de l’appareil lui-même ainsi que celle du réseau a également un impact sur notre environnement (patrimoine bâti, nature, paysage, ondes, environnement sonore, consommation d’électricité).

Avec les différentes offres forfaitaires sur le marché, il est très facile de passer un coup de fil ou de surfer sur la toile, puisque ça ne « coûte » rien. Dans la réalité, le consommateur paye toujours ce qu’il utilise, tôt ou tard (augmentation de la capacité du réseau et son entretien).

C’est pourquoi je vous invite à réfléchir à la nécessité de passer chaque appel mobile et de diminuer de temps à autres les appels.

Je consomme des produits issus du commerce équitable

Consommer équitable permet de faire vivre les producteurs de manière décente.

Ils peuvent nourrir leurs enfants correctement, les envoyer à l’école. Ils peuvent payer leurs dettes, envisager un avenir.

Je fais des grillades écologiques

En utilisant des produits locaux, en diminuant ma consommation de viande, en utilisant le bois comme combustible et en utilisant des ustensiles réutilisables, je contribue à diminuer mon impact sur la nature et l’environnement.

L’utilisation du bois est à privilégier et éviter d’utiliser du charbon puisqu’il faut environ 5 kg de bois pour produire 1 kg de charbon.

Afin d’éviter que l’huile qui s’écoule ne brûle et ne produise de fumée cancérigène, il faut utiliser un foyer vertical.

Je choisit des habits respectueux de l’environnement

Il est préférable d’acheter des habits produits dans le respect de l’environnement et ayant l’impact le plus faible sur la nature. Il faut également choisir des produits durables et de bonne qualité.

Le produit le plus écologique est celui que l’on change le moins possible.

Je sème des fleurs de prairie

En semant des plantes indigènes et notamment des fleurs de prairie dans une partie de mon jardin, je participe à la conservation des papillons et insectes de notre région.

Les prairies naturelles se fond rares et les pesticides utilisés en agriculture aggravent cette diminution de la biodiversité. Il est donc très intéressant de créer de petits biotopes un peu partout, créant des réseaux et des zones relais pour la microfaune et les plantes.

Je réduis la fréquence de lavage de ma voiture

Le lavage d’une voiture demande plus de 200 litres d’eau. Chacun peut s’en passer de temps à autre. Laver sa voiture devant chez soi revient à libérer des hydrocarbures et des huiles dans l’environnement. On préférera les stations de lavages qui elles récupèrent ces substances.

Je soutiens notre-planete.info

notre-planete.info est un média web entièrement indépendant qui ne bénéficie d’aucune aide financière ou subvention.

De plus, notre-planete.info n’a aucun lien avec un lobby financier, industriel, politique, idéologique ou religieux et n’a aucun mécène.

Malheureusement la mise à disposition d’un média libre et 100% indépendant a un coût conséquent de plus en plus difficile à assumer.

Vous pouvez soutenir financièrement le site à partir de 5 euros sur la plate-forme de financement participatif Kisskissbankbank.

J’installe des nids artificiels pour hirondelles

Les populations d’hirondelles ont fortement régressées ces dernières années.

Afin d’améliorer la situation, on peut poser des nids artificiels, soit pour l’Hirondelle de fenêtre ou l’Hirondelle rustique.

Les nids artificiels pour Hirondelle de fenêtre sont les plus courants et ceux qui fonctionnent le mieux.

Pour plus d’informations

Je choisis des vacances vertes

En choisissant la destination de ses vacances, on peut limiter son impact sur l’environnement. L’écotourisme est une bonne solution, mais on peut également choisir une destination proche de son domicile ou encore choisir un pays ayant un grand respect de l’environnement.

J’utilise des produits naturels contre les mauvaises odeurs

Il est parfois inévitable de devoir chasser les mauvaises odeurs. Afin d’éviter de s’empoisonner et de consommer des produits dont la composition chimique n’est bien souvent pas indiquée, il est préférable d’utiliser des produits naturels tels que la lavande ou des huiles essentielles (attention à bien veiller à leur composition).

Le meilleur moyen d’évacuer une mauvaise odeur et d’aérer et nul besoin de couvrir cette odeur par une autre.