Fil d’informations RSS

Archives

article

La biodiversité est en net recul

Parmi les 1.8 millions d’espèces décrites par les biologistes, on distingue près d’un million d’insectes et 300’000 plantes.
Toutes ces espèces ne sont pas présentes pour leur beauté. Chaque espèce joue un rôle important par ses relations avec son milieu et les autres espèces.
Le grand nombre d’espèces, la biodiversité et les interactions entre les plantes, les animaux, les microorganismes et l’espèce humaine permettent à la vie de se perpétuer.

La biodiversité est indispensable à la vie.

Malheureusement, elle est en péril par la période d’extinction massive qu’on vie actuellement. Ceci est la conséquence de l’explosion démographique humaine qui exploite et colonise plus rapidement que jamais.
Notre espèce a tout de même sa place dans la nature, mais à condition de la respecter et de l’exploiter correctement. Une trop grande densité de moutons dans les Alpes, et broutant dans des milieux inadéquats, porte une atteinte grave à la biodiversité par une destruction des pelouses alpines et une érosion du terrain.
Chacun peu favoriser la biodiversité en se comportant de manière respectueuse dans la nature en ne cueillant pas de fleurs, en n’hurlant pas en pleine forêt et en ne sortant pas des chemins balisés.
Chez soi, il suffit de remplacer le gazon vert monotone par une prairie de fleurs, habitée par des papillons et le hérisson, et qui sera fouchée au bon moment.

Déclin dramatique des populations d’amphibiens

Un déclin dramatique des populations d’amphibiens, notamment des disparitions de populations et des extinctions locales, ont été répertoriées durant les deux dernières décennies à travers le monde. Plusieurs causes sont avancées, comme la destruction des habitats naturels et leur modification, la surexploitation de certaines populations, la pollution, l’introduction d’espèces concurrentes, le changement climatique, la destruction de la couche d’ozone (les radiations ultra-violettes se sont montrées particulièrement néfastes pour la peau, les yeux et les oeufs des amphibiens) et des maladies.

Du fait des nombreuses menaces qui pèsent sur elles, de très nombreuses espèces sont classées comme étant en danger par l’IUCN. La communauté scientifique internationale commence à prendre conscience de l’ampleur du désastre et tente de mettre en place des plans de protection des espèces menacées.

Union Internationale de la Conservation de la Nature