Fil d’informations RSS

Archives

Le changement climatique modifie l’avifaune suisse

La Station ornithologique suisse attire l’attention sur les effets du changement climatique sur l’avifaune indigène.

Les populations d’espèces d’oiseaux thermophiles ont déjà fortement augmenté depuis au moins vingt ans. Le nouveau « Swiss Bird Index® Climate Change » de la Station ornithologique suisse montre la corrélation entre le changement climatique et l’évolution de l’avifaune indigène.

Les facteurs climatiques ont une influence déterminante sur la répartition des végétaux et des animaux. Sur la base des prévisions relatives au climat et à l’utilisation future du sol en Suisse, la Station ornithologique a établi ses propres prévisions en ce qui concerne la répartition des oiseaux indigènes. Parmi les gagnants figurent les espèces thermophiles, telles que le guêpier d’Europe ou le monticole bleu. Les perdants sont principalement des espèces alpines, dont l’habitat ne cesse de se réduire en raison des développements liés au changement climatique. Les espèces de montagne typiques telles que le lagopède alpin et le merle à plastron auront de plus en plus de mal à trouver des sites de nidification appropriés.

Confirmation des prédictions

« Nous voulions savoir si nos prévisions concernant les modifications de l’avifaune indigène liées au changement climatique étaient exactes », explique Niklaus Zbinden, responsable du programme à la Station ornithologique suisse. « Nous pouvons désormais montrer que les espèces pour lesquelles une expansion était prédite ont vu leur population s’accroître depuis au moins vingt ans. » Pour ce qui est des oiseaux dont l’habitat régressera selon les prévisions, aucune tendance n’est encore perceptible. Cependant, selon Niklaus Zbinden, aucun doute n’est permis : « Nos prévisions sont fiables. Nous estimons que les perdants probables verront bientôt leur population décroître. »

Les effectifs du lagopède alpin ont déjà accusé une diminution spectaculaire : depuis 1990, sa population s’est réduite d’un tiers. Si cette espèce caractéristique doit être maintenue en Suisse, il faudra créer dès maintenant, en altitude dans les Alpes, des secteurs de repli exempts de tout dérangement.

 

Communiqué de presse de la Station ornithologique suisse du 26.06.2012

Source

Keller, V., M. Kéry, H. Schmid & N. Zbinden (2012): Swiss Bird Index SBI®: Update 2011. Fiche info. Station ornithologique suisse, Sempach.