Fil d’informations RSS

Archives

Pompes atomiques

Cet article présente le point de vue de l’auteur et ne représente pas forcément celui d’EcoGeste.ch.

Dr Philippe Roch, ex-secrétaire d’Etat à l’Environnement

L’Office fédéral de l’énergie distribue un journal aux propriétaires qui les incite à investir pour économiser l’énergie et pour équiper leurs bâtiments d’énergies renouvelables. C’est une démarche utile. Dans cette campagne, je constate pourtant un langage triès flou au sujet des pompes à chaleur, qui sont présentées comme de l’énergie renouvelable. Or, ces pompes sont des gouffres à électricité qui justifieront de nouvelles centrales nucléaires, comme le Forum nucléaire l’a clairement annoncé (voir le site internet http://www.nuklearforum.ch).

« A vouloir nous faire croire aux miracles, on nous condamne à un avenir nucléaire »

La chaleur produite par les pompes à chaleur vient effectivement pour deux tiers de l’environnement, mais le dernier tiers doit être fourni par de l’électricité. Or, l’efficacité de la production d’électricité supplémentaire par le charbon, le gaz et le nucléaire est de 30%.
Autrement dit, pour produire trois unités de chaleur avec une pompe à chaleur, il faut également trois unité de gaz, de charbon ou d’uranium. Il serait donc tout aussi efficace de brûler du gaz, encore mieux du biogaz ou du bois dans sa cave que d’installer une pompe à chaleur. Je crois à un avenir écologique, libéré des énergies fossiles, comptant sur le vent, le soleil, la biomasse et la g6othermie, mais un tel avenir suppose une consommation plus raisonnable, plus responsable. A vouloir nous faire croire aux miracles, comme le fait cette promotion massive des pompes à chaleur, on nous condamne à un avenir nucléaire.

L’Illustré 14/08