Fil d’informations RSS

Archives

Nouveau Plan loup – de la poudre aux yeux

Le « Nouveau Plan loup » publié par l’Office fédéral de l’environnement le 11 mars 2008 laisse la porte grande ouverte aux abattages injustifiés des loups et n’améliore d’aucune manière la protection des troupeaux de moutons.
Selon Pro Natura, le nouveau Plan loup n’est que de la poudre aux yeux. Seules quelques petites améliorations ont été effectuées par rapport à l’ancien Concept loup.
Le loup est une espèce strictement protégée par la loi. L’abattage n’est autorisé par la loi que dans des cas exceptionnels, pour des animaux ayant occasionné des dégâts considérables. Mais en Suisse, l’exception est devenue la règle. La Suisse détient l’un des taux les plus élevés d’abattage de loup en Europe. Ce taux dépasse même celui de la plupart des pays autorisant le tir du loup. Le nouveau Plan loup publié aujourd’hui n’améliorera donc en rien la misère actuelle.
« Le nouveau Plan loup n’est que de la poudre aux yeux » déclare Urs Tester, expert en protection des espèces chez Pro Natura. Le loup continue donc à n’être protégé que sur le papier.

Quelques petites améliorations

Les modifications par rapport à l’ancien Concept loup datant de 2004 sont minimes.
Le périmètre de tir doit être adapté au potentiel du problème. Les tirs de loups dans les districts francs fédéraux ainsi que les tirs des louves durant l’élevage des jeunes doivent être évités.

Pro Natura