Fil d’informations RSS

Archives

J’évite les charges inutiles de mon véhicule

Une charge 50 kg supplémentaire d’un véhicule augmente sa consommation de 0.5 litre pour 100 km.

Je déleste donc mon véhicule de toute charge superficielle comme les chaînes à neige ou le coffre de toit qui en plus de son poids engendre une consommation supplémentaire en raison du mauvais aérodynamisme du véhicule (+7.5% à 120km/h).

Je ferme les volets ou les stores de mon logement

Quand il fait froid à l’extérieur, il est préférable de fermer les volets ou les stores durant la nuit.

En effet, la perte de chaleur et beaucoup moins grande, ce qui permet d’économiser du chauffage.

Je construis écologique

Dès le printemps, les constructions de nouvelles maisons commencent à plein régime. Une construction demande beaucoup d’énergie et en choisissant des produits durables et naturels on diminue considérablement l’impact sur notre environnement.

Le choix des entreprises est également important puisque le proximité diminue également de manière non négligeable l’énergie grise dépensée.

Ne vous contentez pas de construire aux « normes Minergie », mais labelliser votre maison Minergie.

La construction en bois isolée de fibres de bois étant très écologique, elle est à soutenir et à promouvoir !

Je diminue la température du chauffage si je m’absente plus de deux jours

En réglant le chauffage sur position hors gel ou en diminuant de quelques degrés en cas d’absence prolongée, on économise de l’énergie et on ne chauffe pas le logement inutilement.

Un chauffage récent permet même de programmer l’augmentation de température un peu avant son retour afin qu’elle redevienne à la normal.

Un nourrissage hivernal pour les oiseaux

Une expérience avec la nature pour développer sa conscience écologique.

Les personnes qui nourrissent les oiseaux en hiver permettent à nos amis à plumes de trouver plus facilement à manger. Par ailleurs, les mangeoires et les boules pour mésanges permettent, en particulier aux enfants, d’observer la faune indigène de tout près. Mais il est important que le nourrissage soit approprié.

Un nourrissage hivernal adapté doit respecter les points suivants :

  • La mangeoire doit être installée à un endroit dégagé, disposant à proximité d’abris dans lesquels les oiseaux peuvent se replier;
  • Les oiseaux ne doivent être nourris qu’en période de gel prolongé, de pluies givrantes ou de couverture neigeuse prolongée;
  • Seuls des mélanges éprouvés pour mangeurs de graines et mangeurs d’invertébrés, doivent être proposés; on peut en outre offrir des graines de tournesol ou de chanvre, des noix ou des noisettes et de la graisse. Les graines de céréales ne sont pas appréciées ; il faut renoncer aux mélanges contenant des graines d’ambroisie;
  • Proposer chaque jour de la nourriture fraîche, si possible le matin avant le lever du soleil, ainsi que l’après-midi (deux heures environ avant le crépuscule), selon les besoins;
  • Maintenir la nourriture au sec et à l’abri des saletés ou des déjections ; nettoyer la mangeoire quotidiennement.

Source : Station ornithologique suisse

J’utilise l’autopartage

En étant acteur de l’autopartage, je participe à diminuer le nombre de véhicules.

C’est une mobilité alternative qui est économique, pratique, écologique et social.

Plateforme de car sharing 2EM
Mobility, le CarSharing qui ménage l’environnement

Plateforme de car sharing 2EM

2EM permet de partager simplement son véhicule et facilite l’autopartage.

Cette plateforme de carsharing disponible dans toute la Suisse permet une écomobilité intelligente basée sur le respect et la convivialité.

En utilisant 2EM, vous garantissez de la proximité et un bon prix !

Nous vous offrons un code de réduction de CHF 10.- valable jusqu’au 31 décembre 2017.

Code: Autopartage2017

Plus d’infos

Je choisis des produits avec peu d’emballages

Faites la chasse aux emballages !

Achetez des produits en vrac ou en grandes quantités (en plus c’est moins cher), quitte à les reconditionner dans des boîtes plus petites chez vous.

Cela fera autant de déchets en moins et votre porte-monnaie s’en portera d’autant mieux.

Des sachets « biodégradables » qui ne le sont pas

Les produits oxo-biodégradables ne sont pas biodégradables !

Le terme biodégradable est malheureusement trop souvent utilisé à mauvais escient.

Dans le cas des sacs à usage unique, il peut induire le consommateur en erreur.

En effet, il existe deux sortes de composants, soit minéraux, soit organiques.

Le premier étant simplement composé de plastiques issu du pétrole dont on a ajouté des adjuvants permettant la dégradation assez rapide en très petites particules, il ne fait que disparaître à nos yeux, c’est un leurre. Les produits oxo-biodégradables (par exemple d2w) ne sont en réalité pas biodégradables.

Le deuxième est composé de molécules organiques issues de biomasse comme le maïs. Une molécule organique va se dégrader puis se minéraliser. Sa composition chimique lui confère donc une véritable biodégradation puisqu’elle provient d’un organisme vivant.
Ce sont les seuls qui sont véritablement et 100% biodégradable et ces produits suivent en principe la norme NF EN 13432.

Soyez donc attentif à ce détail important !

Je désactive les options inutiles de mon smartphone

Presque chaque personne a un téléphone mobile dans sa poche et ces appareils sont gourmands en énergie.

Afin de limiter la consommation énergétique de son smartphone et de prolonger la durée de vie de sa batterie, il est préférable de désactiver les options inutiles si elles ne sont pas utilisées.

Par exemple le Wifi, le GPS, le Bluetooth ou encore le NFC.